Lundi 18 mars 2013 à 20h00

QUINTETTES EN MIROIR

Wolfgang Amadeus MOZART : Quintette pour vents et piano
Ludwig Van BEETHOVEN : Sonate pour cor et piano op.17
Ludwig van BEETHOVEN : Quintette pour vents et piano op.16

Gabrielle ZANEBONI, Hautbois
Emilie PINEL, Clarinette
Estelle RICHARD, Basson
Thibault HOCQUET, Cor
Jean-Sébastien BORSARELLO, Piano

Il existe un lien évident entre les deux premières œuvres de ce concert : en effet, le jeune Ludwig van Beethoven qui écrit son quintette en 1796 choisit la même tonalité et la même formation que celui composé par son aîné en 1784.

La formation utilisée est rare et elle demeure unique chez les deux musiciens ; elle appelle nécessairement un style d’écriture concertant : Wolfgang Amadeus Mozart l’a parfaitement assimilée, comme on peut l’observer dans ses œuvres instrumentales et aussi dans ses opéras. Dans ce cas précis, la réussite est totale : on assiste à une sorte de conversation aristocratique de la plus grande élégance. On admire tout particulièrement le mouvement central qui fait chanter les vents, le cor surtout, d’une façon sublime, en ménageant des moments d’émotion et de sensualité harmoniques en une rêverie pleine de rebondissements. Le quintette de Beethoven possède les qualités inhérentes à une œuvre de jeunesse : l’impétuosité et une sorte de caractère héroïque que l’époque affectionne ; mais il annonce aussi par sa construction rigoureuse les préoccupations majeures de son auteur. Le dernier mouvement, à l’écriture aérée, témoigne d’une belle connaissance des possibilités qu’offrent les instruments à vent. Pour parachever ce parcours « dans le vent », la sonate pour cor méconnue mettra plus d’une fois en péril le corniste ! Ecrite en 1800 d’un seul jet, elle demande au cor la douceur des « pianos », mais aussi une agilité redoutable… Bonnes conversations musicales, bonne soirée, et bon vent !

J.F.

Quintettes En Miroir

Réserver et payer vos billets en ligne grâce à Festik.net en cliquant sur l’image ci-dessous

Choisir un autre mode de réservation